Please use this identifier to cite or link to this item: https://hdl.handle.net/1822/35581

TitleÉtude de cytotoxicologie in vitro en Tetrahymena pyriformis exposé aux colorants azo
Author(s)Fonseca, Helena
Dias, Nicolina Marques
Nicolau, Ana
Lima, Nelson
Issue dateMay-2004
Abstract(s)La croissante pollution de l’environnement associée à une production persévérante de nouvelles substances chimiques a déclenché une préoccupation croissante en se qui concerne leurs effets toxiques directs ou indirects vis-à-vis de la santé publique. Les contaminants rejetés dans l’environnement finissent par se retrouver plus ou moins rapidement dans les milieux aquatiques où ils peuvent avoir des effets à cours et à long terme. Les colorants du type azo sont fréquemment utilisés en raison de leurs bas coûts de production. Par ailleurs, l’assortiment des applications industrielles de ces produits est un autre facteur à tenir conte. Néanmoins, de larges quantités de ces colorants sont rejetées dans l’environnement à travers des effluents industriels et sa dispersion dans le milieu cause beaucoup de problèmes. Il est urgent de combattre leurs effets toxiques, leurs action sur l’environnement, et encore, leurs permanence comme des substances récalcitrantes. En ce qui concerne les altérations provoquées à l’environnement par l’introduction de substances toxiques, l’écotoxicologie apparaît comme un recours, intervenant pour une meilleure connaissance des mécanismes d’actuation dans le milieu. Cependant il est déterminant de connaître les effets des perturbations de ces substances en un individu isolé. De ce fait, les protozoaires sont un excellent outil de travail pour les études de toxicité et de la pollution aquatique. En laboratoire, le protozoaire cilié Tetrahymena pyriformis est l’un des organismes test plus étudié. Par ailleurs, cet organisme est utilisé dans ce travail comme un bio-indicateur a propos de l’étude de ces réponses physiologiques et biochimiques de Tetrahymena pyriformis à la présence de huit colorants azo provenant de l’industrie textile, à de différentes concentrations. On propose donc l’utilisation d’une batterie de bioessais toxicophysiologiques, comme la croissance, la mortalité, la prédation; et les bioessais biochimiques (ATP). L’objectif final de cette étude est de collecter des données pour comparer les réponses vis-à-vis de la présence de différentes concentrations du même colorant. L’utilisation d’une batterie de tests, représente un moyen innovateur en ce qui concerne la détermination de la toxicité de ces colorants.
TypeAbstract
URIhttps://hdl.handle.net/1822/35581
Peer-Reviewedyes
AccessOpen access
Appears in Collections:CEB - Resumos em Livros de Atas / Abstracts in Proceedings

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
2004 Étude de cytotoxicologie in vitro en Tetrahymena.pdfResumo159,59 kBAdobe PDFView/Open

Partilhe no FacebookPartilhe no TwitterPartilhe no DeliciousPartilhe no LinkedInPartilhe no DiggAdicionar ao Google BookmarksPartilhe no MySpacePartilhe no Orkut
Exporte no formato BibTex mendeley Exporte no formato Endnote Adicione ao seu ORCID