Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1822/60498

TitlePerceval le fil. La famille post-Graal dans Perceval, roman graphique de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg
Author(s)Álvares, Cristina
Issue date2019
PublisherUAM Ediciones
CitationÁlvares, C. (2019). Perceval le fils. La famille post-Graal dans Perceval, roman graphique de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg. In Suárez, Pilar et Gally, Michèle, eds. (2019). Figures de Perceval. Du Conte du Graal au XXIe siècle. Madrid: Universidad Autónoma de Madrid.
Abstract(s)Nous proposons d’examiner dans Perceval, roman graphique de Anne-Carolien Pandolfo et Terkel Risbjerg, paru en 2016, les stratégies e réinterprétation du Conte du Graal de Chrétien de Troyes. Nous entendons « réinterprétation » au sens que Richard Saint-Gélais attribue à cette opération transfictionnelle qui consiste à raconter une histoire préexistante dans une autre perspective, la dissociation entre histoire et perspective sur l’histoire produisant une nouvelle interprétation. En effet, dans le roman graphique de Pandolfo et Risbjerg, les épisodes s’enchaînent dans une séquence narrative semblable à celle du roman de Chrétien, malgré quelques condensations et déplacements. Mais les dialogues, parmi d’autres figures narratologiques, contribuent puissamment à produire une perspective sur les événements diégétiques qui met en valeur la famille et l’isole non seulement de la chevalerie mondaine (aventure) mais aussi de la chevalerie spirituelle (quête du Graal). L’enjeu est toujours l’identité du protagoniste qui cherche la vérité sur son être ou sur son désir. Mais cette vérité sur soi-même n’engage ni d’aventure chevaleresque – ce que Chrétien posait déjà dans sa critique de la chevalerie mondaine – ni de quête spirituelle. C’est un savoir immanent au sujet qui le (re)découvre en lui-même, tout comme Perceval découvre son nom soudainement. Nous soutiendrons que chez Pandolfo l’immanence de ce savoir est solidaire de l’immanence de la famille comme ce que l’on n’a pas à choisir mais à retrouver en dehors de toute sphère de transcendance. La disjonction entre lignée maternelle et Graal est ce qui fait l’originalité de cette œuvre dans laquelle Perceval n’est plus à être l’élu mais tout simplement un bon fils soucieux de soulager la souffrance de son oncle, de faire le deuil de sa mère et d’intégrer Blanchefleur à la sphère familiale et domestique.
TypeBook part
URIhttp://hdl.handle.net/1822/60498
ISBN978-84-8344-714-7
AccessOpen access
Appears in Collections:CEHUM - Livros e Capítulos de Livros

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
figures de perceval.pdf679,82 kBAdobe PDFView/Open

Partilhe no FacebookPartilhe no TwitterPartilhe no DeliciousPartilhe no LinkedInPartilhe no DiggAdicionar ao Google BookmarksPartilhe no MySpacePartilhe no Orkut
Exporte no formato BibTex mendeley Exporte no formato Endnote Adicione ao seu ORCID